En conclusion de ce livre

 


En conclusion, le judaïsme étant la source du christianisme, surtout au niveau du Messie qui est une figure centrale de la foi juive, il devait rendre cette religion plus véritable encore en la confirmant avec une finalité se matérialisant dans le Messie, la débarrasser de toutes nos œuvres comme nous l'avons déjà dit car nous sommes sauvés par le moyen de sa grâce, l'élever à un autre rang plus véritable au niveau de la foi en faisant des croyants de véritables adorateurs par exemple, et c'était un but louable plus que tout.
Complète aussi, en ajoutant tous les textes du Nouveau Testament à " la loi et aux prophètes " (voire autre mot, la Torah), afin que pour finir, que la Bible ait un départ et une finalité logique comme la plupart d'entre nos livres, et en finalité, donner à cet ouvrage des tenants et des aboutissants sans dérives dans la foi, une harmonie, un équilibre dans les textes aussi.
Q : Pourquoi ramener tout aux sources ?
R : Pour suivre la foi elle-même de Jésus qui était Juif et la confirmer, pas l'annuler et créer encore une nouvelle religion basée sur le mensonge, surtout au niveau de la déification de Jésus et de la Trinité comme je l'ai indiqué dans ce livre.
En effet, la foi ne doit pas annuler la loi (la Bible), c'est d'ailleurs ce qu'il dit de lui-même dans un passage qui a gardé les traces de la foi primitive heureusement, et du but recherché par les premiers chrétiens au sujet du judaïsme et de la christologie de l'époque, laquelle reste toujours de confirmer la loi et pas de l'annuler, voir à ce sujet le verset de Matthieu 5:17 ici cité comme base de départ de toutes fois.
17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
Donc, d'après ce passage, la venue de Jésus ne devait même pas abolir l'ancienne religion selon les paroles de Jésus lui-même, la Bible étant considérée comme la source aux confins de la religion ici, mais la confirmer tout simplement, nous pensons que tout fondateur d'une église devrait la bâtir d'après ce texte en tant que fondations elles-mêmes.
Qu'il fallait voir la religion comme une évolution, un affinement comme dans toutes nos autres sciences mais pas une destruction de l'ancienne.
Pour remarque, l'Ancien Testament, c'est la loi et les prophètes et c'est la Torah ou encore exactement les livres en entier de la religion du judaïsme, encore une référence aux sources de notre foi et que la plupart des chrétiens minimisent voire abolissent.
Je pense que cette démarche est justifiable puisque c'est un Juif qui est le fondateur du christianisme lui-même mais aussi, qu'il faut tenir compte de la foi des premiers chrétiens de l'antiquité, ce retour aux sources se justifie à des fins d'édifications de la foi et de la manière la plus juste possible car nous nous sommes éloignés de ce but, au final et cela est même un désastre à l'heure actuelle.
Car qui est notre Dieu ? R : Il est au final le Dieu des vivants donc en finalité, à vous de choisir en quel dieu vous placez votre foi car c’est en fait le meilleur qualificatif qui le désigne, voir pour preuve le verset suivant en Matthieu 22:32
… je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob ?
Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. Avec une certitude absolue cette fois-çi, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob n'était pas le Dieu en trois personne Trinitaire car la Trinité n'a été inventée qu'après Jésus Christ par le concile de Nicée et des années plus tard.
Selon l'évangile de Jean il y aurait donc une seule vérité et un seul vrai Dieu (par l'emploi flagrant de l'article défini et indéfini dans le prologue lui-même) , cela voudrait dire donc que le croyant n’a pas d'autres options possibles, qu'il doit écarter le mensonge que notre étude avait tenté d'assimiler à la personnalité même de Satan qui est le Père du mensonge, c'est-à-dire celui qui l'a même inventé depuis l'aube des temps ou qui est la personnification même des détournements mensongers.
Nous allons donc simplement nous appuyer sur l'évangile de Jean à nouveau pour essayer de comprendre en quoi consiste cette vérité absolue qui est présentée dans nos Bible comme étant une seule vérité et qui est transcendante par rapport aux autres, à cet égard, en priorité aucune de nos paroles ne sera évoquée comme pouvant refléter une opinion religieuse personnelle mais nous allons prendre comme base de départ de la réflexion sur Dieu de ce chapitre simplement un verset et revenir toujours à la Bible encore et encore, c’est-à-dire celui de Jean 4:24 dans lequel il est mentionné la chose suivante :

Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Ici encore nous retrouvons le mot vérité, la déduction simple de ce verset est la suivante :
Le Dieu véritable est Esprit, il n'est pas Jésus (un homme charnel mourant sur une croix) car il ne peut être vu corporellement car la Bible le déclare comme étant invisible selon les versets étudiés précédemment, il n'a pas de corps physique, de plus, il n'est pas un être humain qui pourrait mourir sur une croix et ne mettons point notre confiance en la chair car la chair n'égalera jamais Dieu.
Il est difficile et aventureux d'expliquer Dieu car qui connaît Dieu sur terre, il est donc temps de conclure, néanmoins tentons d'en comprendre la nature, elle n'est en tout cas pas humaine de prime abord, Dieu ne peut pas mourir ni être vu car c'est un esprit et de plus, je peux également énoncer avec certitude qu'il y a également plusieurs esprits qui sont désignés aussi comme étant des anges dans notre monde mais ce n'est pas pour autant qu'ils doivent être assimilés à Dieu.
Dieu n'étant en fait qu'un seul Esprit et cet esprit ne désignent qu'une personne de la Trinité où un seul être en lui-même et pas comme le font les trinitaires qui assimilent tout à Dieu.
En effet, Jésus ne parlait pas à lui-même, quand il parlait à Dieu, il parlait à son Père mais il ne pouvait pas le voir non plus, nous le remarquons très distinctement dans nos Bibles.
De ce fait, aucune représentation de Dieu n'est possible et ce serait une erreur d'en faire car nos conceptions de Dieu sont faussées dès le départ et c’est même interdit dans la Bible.
Deuxièmement, est-ce que le nom de Jésus dans la Bible désigne avec certitude cet esprit informe et invisible, non car selon la Bible ce n'est pas un esprit qui est ressuscité en finalité mais un corps humain historique tout entier montant au ciel avec des plaies comme nous.

En tout cas et on conclusion, on ne peut pas nier que les Témoins de Jéhovah ont raison en ce qui concerne en tout cas leur traduction de la Bible qui est plus proche de la vérité pour finir et en tout cas en ce qui concerne la traduction du prologue avec certitude.

 

Grande prière finale pour le lecteur de ce livre :

1. Père je te reconnais comme seul vrai Dieu
2. en toi pas une seule caractéristique humaine,
3. tu es le seul vrai Dieu pas un Dieu
4. taillé dans le bois ou la pierre de la croix
5. et pas une idole sans souffle de vie.
6. Tu es Dieu dans toute la plénitude
7. de la divinité du début jusqu'à la fin,
8. et il n'y a pas d'autres dieux comme toi
9. que ton nom soit reconnu sur toute la terre et
10. que tout ce qui a souffle de vie
11. te loue car nul n'est comparable à toi.
12. Selon toutes vraisemblances tu es
13. à partir d'aujourd'hui mon seul vrai Dieu.
14. Je crois en toi et je crois que tu es éternel,
15. je crois que tu es éternel mon Dieu et
16. que tu ne peux mourir sur le bois de la croix.
17. Je crois en ton fils unique, je me repends de mes péchés,
18. et je crois qu’il est mon sauveur et ma vie éternelle.
19. Amen.

AMERIQUE/ETATS-UNIS - Destruction de la statue du Sacré-Coeur de la  Cathédrale Saint Patrick dans le cadre d'un acte de vandalisme - Agenzia  Fides

FIN.